American dream #3

LES JOIES DES TRANSPORTS EN COMMUN

Jusqu’à aujourd’hui, nous avons utilisé uniquement les TC et ça risque de continuer pendant tout le séjour. La voiture : trop fatigué pour conduire, pas prête à rouler avec une automatique. Le vélo : pas encore trouvé, mais nous avons déjà déniché un plan des pistes cyclables de Pittsburgh. C’est un début, bien que nous avons encore une certaine réticence pour l’utiliser… La ville est très vallonnée, mais bon, ça peut le faire avec un peu d’entraînement !

IMG_0644

archétype de l’arrêt de bus : un panneau + une poubelle
Le modèle : Hugo

A notre plus grande surprise, prendre le bus n’est pas pratique alors que pourtant, il y a un packet de lignes de bus. Les arrêts sont bien à 200 m des uns des autres, même moins parfois. Le réseau est mine de rien bien développé. Mais à la différence de Grenoble et de bien d’autres villes en France ou en Europe, il n’y a pas de distributeurs de tickets de bus au niveau des arrêts. En fait, nous devons mettre la somme du trajet directement dans une machine (appoint de 2$50) ou avoir acheter des tickets ou cartes magnétiques dans les magasins qui en vendent. Le chauffeur ne vend pas de billet, il n’a pas de caisse avec lui. Ca nous pose depuis le début de grands dilemmes et du coup, ça limite un peu les activités.
Pour le moment, nous nous retrouvons souvent à marcher jusqu’à la station service ou à la grande surface pour acheter un truc et avoir du cash. Dans un sens, c’est pas plus mal. Nous sommes dans un quartier super sympa avec de très belles maisons qui datent du début du XXe siècle (des photo bientôt). La balade est plutôt agréable. Mais ça reste encore une sacret organisation mais nous espèrons que cette situation sera vite résolue une fois que nous aurons les abonnements.

Sinon, les voyages en bus sont en général lents, mais agréables. C’est un bon moyen pour découvrir la ville. Dans le bus, l’ambiance y est assez chaleureuse, les gens discutent et le chauffeur est plutôt aimable à chaque fois. Par contre, si vous êtes frileux, il ne faut pas oublier sa « petite laine » (chose que nous ne faisons pas…). La clim est mise à fond !

IMG_0645

Le bus a quelques accessoires sympa que nous n’avons pas l’habitude d’avoir. Le porte-velo à l’avant du bus est assez cool. Pas mal je pense quand on connait la topographie de certains quartiers de la ville. Sinon, pour s’arrêter, il faut tirer sur une sorte de fil jaune qui traverse le bus. Plus besoin de chercher désespérément le bouton le plus proche de son siège.

Pour découvrir le réseau : ici

Publicités

2 commentaires on “American dream #3”

  1. Welcome back, Charline! 😉
    La clim…ce fléau américain…

  2. Cha'Hu dit :

    Comme tu dis, ce fléau américain… Apparemment, en hiver c’est surchauffé. 🙂


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s